Home » Charte éditoriale

Charte éditoriale

Sommaire :

  • Introduction
  • Présentation de Youtube Addict
  • Stratégie de communication
  • Définition des territoires d’expression
  • Éléments de langage
  • Charte iconographique

Introduction

Le principe de la charte éditoriale est d’avoir un document de référence pour l’ensemble des rédacteur de ce site. Définition du style de communication afin de garder une cohérence dans les écrits et prises de paroles notamment dans les vidéos. Cette charte n’est pas exhaustive et peut évoluer suivant l’avancement du projet et agrandissement de l’équipe.

Présentation de Youtube Addict

En 2017 je quitte mon poste de responsable marketing (et webmaster accessoirement) pour entrer en formation de journaliste (EMI Paris 20e); J’ai donc créé ce site (ytaddict.com) pour mettre en application mes connaissances en terme de techniques d’écriture, de création de contenus multimédias et d’optimisation SEO.

La seconde et vraie raison, est partie d’un constat : au fil des années, trop de Youtuber de qualité étaient rendus invisibles à cause de l’algorithme d’intelligence artificielle (AI) Youtube. Au fil des années, la plateforme tourne le putter rentabilité au max. Ce resserrage à pour effet de reléguer ces chaînes inconnues mais pas pour autant dépourvues de talent, dans les tréfonds des classements. Devenues invisibles, nous passons à côté de milliers créateurs.

J’ai choisi donc d’explorer, dénicher et partager le meilleur de Youtube. Lire mon « A propos » complet ici.

Stratégie de com’

Mission : A travers des vidéos au ton décalée et humoristique offrir une découverte de chaînes de qualité et peu connues. Certes, certains youtubeurs font déjà de la découverte de chaîne, mais l’objectif est d’être expert, exclusif dans cette mission de salubrité digitale.

Objectifs :

  • devenir la référence en terme de culture Youtuber.
  • devenir expert dans le domaine de la critique de contenus Youtube

Stratégie de contenu marketing

Objectifs d’acquisition :

  • vidéos sur des partenariat entre stars et Youtuber peu connus
  • insertion d’infos sur les Youtuber connus
  • campagne de pub sur les réseaux et notamment dans les groupes spécialisés (Facebook)
  • partenariat avec des médias et journalistes spécialisés

Objectifs de fidélisation :

  • fréquence de publication hebdomadaire, notamment l’émission principale
  • prise en compte des recommandations de nouvelles chaînes dans les commentaires
  • inscription pour recevoir de l’info type newsletter via la site web (exclusivités)
  • demande de s’abonner, faire un don sur teepee

Les contenus se déclinent en :

  • vidéos de présentation de chaînes publiées sur… Youtube !
  • interview et reportage terrain des créateurs,
  • articles rédactionnels sur des actus de Youtuber.

L’équipe : en solo depuis la création du projet, pourquoi pas agrandir l’équipe de rédacteurs, Youtuber ?

Le processus de validation est donc réduit à son plus simple appareil : je crée, je corrige, je valide.

Audience cible :

Jeune adulte, ado, addict des vidéos YouTube, gamer mobile, consomme des vidéos courtes pendant ses trajets. Il souhaite élargir son horizon de connaissance, se divertir en découvrant en exclusivité de nouvelles pépites.

Personnalité : rebelle, anticonformiste.

Les supports

Youtube Addict est présent sur plusieurs plateformes :

  • une chaîne Youtube (pour le moment Borderline) : vidéos face cam’, interview, reportages terrain
  • Facebook, Twitter, Instagram et TikTok : teasers des vidéos
  • sur le web via le site web https://ytaddict.com
  • newsletters

Les KPI

Outils d’analyse : Google Analytics et les outils de suivis de chaque plateforme.
Répartis en trois groupes :

  • les indicateurs liés à la notoriété ;

  • les indicateurs liés à l’acquisition ;

  • les indicateurs liés à la fidélisation.

Sur Youtube :

  1. Durée de visionnage : la durée de visionnage doit être le plus possible égale au temps de la vidéo
  2. Gain ou perte d’abonnés :  pour chaque vidéo, comprendre pourquoi le gain
  3. Ranking : l’algo YouTube qui le définit via plusieurs critères -les tags (voir TubeBuddy)
  4. Temps moyen de durée de visionnage : connaître le moment où on quitte la vidéo
  5. Source de trafique :  comprendre d’où viennent l’audience et est-ce que les tags et mots-clefs sont corrects
  6. Action après visionnage : est-ce qu’on clique sur le bouton CTA ou les liens dans la fiche vidéo ? Montre l’impact marketing réel du contenu.
  7. Subscriber Growth : quoi de plus sympa que l’augmentation du nombre d’abonnés sur ytaddict.com ?

Sur le site web :

  1. Temps de lecture
  2. Taux de rebond
  3. Nouveaux leads
  4. Nombre de clics sur les pages
  5. Nombre de partages, likes et commentaires

Sur Facebook :

  1. Nombre d’abonnés
  2. Les impressions
  3. La portée organique : nombre de vue qui comptabilise aussi les non-abonnés
  4. Taux de retour négatifs : « signaler ce contenu comme indésirable », « masquer la publication » ou encore « ne plus suivre la page » sont des signaux d’alertes pour revoir ses contenus.
  5. Taux d’engagement : le ration nombre de vues et actions (nombre de likes, de partages et de commentaires).
  6. Taux de clics (agrandir une photo ou vidéo, liens dans la description), commentaires, partages, like.

Les territoires d’expression :

La découvert de nouvelles chaînes YouTube de qualité. Ce dernier terme (« de qualité ») énonce une subjectivité, mais c’est un adjectif sur lequel il faut, à terme, devenir expert : donner son avis critique sur la qualité d’une vidéo / chaîne Youtube.

Angles d’attaques :

  • à partir d’un thème : par exemple une sélection de chaînes musicales dédiées au hip-hop.
  • à partir d’une vidéo « coup de cœur », présenter la chaîne
  • à partir d’un évènement, une collaboration, présenter le chaîne

Les rubriques éditoriales (ou piliers éditoriaux) :

  • sujets autour de la créativité d’une chaîne ou vidéo Youtube
    • thématiques : découverte d’une pépite, qualité et originalité dans les sujets, être le référent, les coulisses,…
  • sujets sur l’actualité du microcosme des Youtubers : clash, évolution de la chaîne, partenariats, promotion de marques, mise en place de studio et la technique audio-visuelle, le Youtube Space, questions finances, ils sont où les vieux ?…

Critiques : éviter les critiques négatives, c’est aussi très subjectif « le j’aime/j’aime pas ». Toujours être bienveillant.

Les éléments de langages

Calquer le langage du public cible :

Le ton sera toujours enthousiaste et orienté sur les emphases surtout employé à l’oral. Tutoiement et phrases courtes de style direct à la première personne, « Je ». Comme chaque trouvaille est sensée être géniale les émotions qui en découlent sont sensées être une délectation.

Style populaire : interjection (« trop bon », « ça craint ! ») et exagération (emphase). Exemple : cette vidéo est géniale / je trouve que cette vidéo, elle est juste géniale (pseudo-clivée grâce à la virgule qui crée un détachement).
Jeux de mots et de sons : « cette vidéo elle est trop top ! », « D’la bombe »,… Pas de vocabulaire technique mais plutôt accessible et pédagogique. Éviter les critiques négatives, si c’est mauvais j’en parle pas.

Du storytelling ! La mimesis : un message est toujours mieux perçu lorsque qu’on lui raconte une histoire, bonne si possible. C’est un fait anthropologique !

Tel un Indiana Jones qui à survécu à ses recherches dans les entrailles de la Deus ex Machina, voici quelques pépites vidéos arrachées des tréfonds des classements tels des mondes engloutis par la méchante algo Youtube !

Charte iconographique

Logo, fond vert avec incrustation des chaînes présentées, cf.voir les vidéos. Charte en perpétuelle agencement.